Retour à l'accueil du site Patricia Kaas-online.fr <<Accueil du site Patricia Kaas-online.fr
<<RETOUR A LA PAGE PASSIONS DE FANS

 

 


Bookmark and Share


 Les récits de fans du Sexe Fort Tour : automne 2004
 


 

 

Patricia Kaas à Belfort (France) le 08 octobre 2004.

Le récit de Laurence. Merci de son témoignage!

CONCERT BELFORT-ANDELNANS LE 08 OCTOBRE 2004

Le concert de Patricia à BELFORT a eu lieu au parc des expositions de ANDELNANS (90). A mon arrivée il y avait foule et une grande affiche annonçant le concert de Patricia nous accueillait. Une autre affiche indiquait qu’un stand d’Amnesty international était présent et que Patricia soutenait cette opération.

J’ai remarqué immédiatement le stand merchandising de Patricia et me suis dit que j’allais encore faire des folies !! Poster, photos, porte clé, pendentif, tee-shirt,etc.. et bien sûr le programme incluant un DVD sur la préparation de la tournée. Bref, les fans n’ont pas été oubliés pour notre plus grand bonheur !!!

Le concert a commencé vers 20 heures 45, dans une salle comble qui scandait le nom de Patricia. Puis elle est arrivée, celle qu’on attendait tous, dans un « manteau » haute couture que je n’avais jamais vu. Patricia, de dos pendant un instant, le temps que le décor se mette en place sur la musique de d’Allemagne (des bougies ont pris place en fond de scène – instant magique !) et La plus belle voix de la chanson française s’est élevée. Après la deuxième chanson, le public était « déjà » très bruyant et Patricia nous a même dit qu’elle ne s’attendait pas à trouver un public si « chaud ».

Quelques modifications ont été apportées au concert avec des changements dans la liste des chansons et notamment la suppression de « Il était une fois dans l’ouest ».

Le spectacle a environ deux heures dans une ambiance de folie. Patricia nous a gentiment remercié en nous disant qu’en venant ce soir elle ne s’attendait pas à passer une aussi bonne soirée en notre compagnie et les musiciens semblaient d’accord avec elle. Puis Patricia, nous a quitté après « je le garde pour toi ».

Une fois de plus, le temps est passé trop vite.

Après le concert, Patricia s’est gentiment prêtée aux nombreuses demandes d’autographes avant de partir, Téquila sur ses genoux.

Une fois de plus, Patricia a été à la hauteur de sa réputation de « Bête de scène » et a enchanté le public. Je n’ai entendu que des belles choses à la sortie du concert. Les gens étaient contents qu’ils aient 15 ou 70 ans, c’est sa aussi la force de Patricia !!!! Merci à cette artiste généreuse, simple et gentille pour cette formidable soirée.

 

 

 

 

Patricia Kaas à Montbard (France) le 05 novembre 2004.

Le récit de Muriel. Merci de son témoignage!

Je m’installe alors savourant ce moment incroyable et unique en son genre ! La salle est assez petite, voyant toute à l’heure le gymnase de l’extérieur je m’en doutais, et je suis persuadée que Patricia aime ce genre d’ambiance plus intime à l’instar du Grand Rex par exemple. Les applaudissements grandissent, des admirateurs crient le nom de Patricia chauffant ainsi la salle. Un moment de pause, le public recommence à taper des mains…

Les musiciens approchent, s’installent et se procurent leur instrument. Le noir complet, je pense que Patricia doit être sur scène puisque des applaudissements retentissent dans les premiers rangs. « D’Allemagne » surgit avec panache et force. Le son de cette salle est assez bon finalement   vu qu’il s’agit d’un gymnase. Aux premières paroles, Patricia se met de profil le micro tenu de manière dynamique. La chanson se poursuit, se tournant complètement c’est alors que Patricia se dévoile et continue avec punch !

Le public applaudit d’admiration découvrant ainsi Patricia Kaas. Les chansons s’enchaînent le spectacle a bien évolué, cependant je regrette l’absence de la chanson. « Où sont les hommes ». « Pour ceux qui n’ont rien » arrive et finalement « Quand Jimmy dit » ne se fait pas prier et Patricia d’emblée prend son micro à bout de bras. D’habitude, du moins au Grand Rex elle l’employait uniquement à partir d’où sont les hommes. Mais là ce titre n’est pas programmé. Pour la suite on connaît les titres habituels mais « les femmes qui mènent la danse » ne sont pas au programme par contre après « Quand Jimmy dit » vient s’ajouter « Peut-être que peut-être » Les projecteurs illuminent la scène de vert… La nuit est mauve nous fait redécouvrir un moment de douceur et de sensualité…

« Il me dit que je suis belle » illumine la salle de ses rayons roses fushia éblouissant les spectateurs, titre très applaudit comme « Je voudrais la connaître » qui ne cesse de retentir par une sonorité bien spécial où la voix de Patricia est mise en valeur grâce à la tonalité de la chanson qui descend dans les graves. Les feux rouges plongent Patricia dans un flot de lumière saisissant, à ce moment précis plus rien ne compte juste sa voix raisonne… Les projecteurs blancs arrivent au fur et à mesure que le batteur s’annonce plus violent, ce qui permet à Patricia de faire ressortir sa voix. Moment de forte intensité vocale. Peut-être que certains peuvent critiquer les paroles mais en aucune manière on peut revenir sur le timbre vocal de cette artiste. Le public applaudit chaudement et Patricia semble apprécier comme il se doit. Elle avance et manifeste son contentement en faisant un signe de victoire avec son bras…Pour continuer ainsi Patricia nous fait partager que « Des regrets… ». Sa voix tout en puissant et douceur explose dans les graves lorsqu’elle finit par des regrets… A la fin elle nous demande de bien vouloir lever les bras pour mieux l’accompagner. Ce que nous faisons toute suite… Et se met à chanter de plus belle, le public balance les bras tout en même temps… A la fin un tollé d’applaudissement.

 

 

Vient l’instant où elle annonce un instant intime, vient alors « une fille de l’est » qui est énergiquement applaudit et les premières paroles sont rythmées par ces applaudissements. Pour aller plus loin dans son répertoire  « Une dernière semaine à New - York » il me semble que cette chanson soit moins connu du grand public. Elle veut dédier une chanson à un couple plusieurs bras se lèvent elle dit simplement « cela va être la guerre » Y’a pas un couple, un homme se lève mais vient seul ce qui la fait doucement sourire… « C’est pour toi cette chanson. » Ce dernier lui fait un baiser sur sa main qu’il tient. Vient le moment où à la fin elle tente d’elle-même sa joue pour recevoir une bise de sa part. La foule crie de joie et l’envie d’être à sa place. « Entrez dans la lumière commence… » « C’est la faute à la vie » prend le relais ce qui  permet à la foule de frapper en rythme.

Pas de pause Patricia enchaîne pour présenter ses musiciens une série de vocalise s’enchaîne qui semble évoluer parce qu’au Grand Rex elle ne procédait pas de la même manière. Quand la présentation s’achève les premières notes de « On pourrait » se font entendre. A la fin de cette chanson elle s’éclipse le temps d’attacher son fameux symbole… qu’elle va éclairer tout en entrant sur scène… Le public chante en cœur… A la fin de la chanson Patricia n’a plus rien à faire le public s’en charge…Elle peut se reposer mais pas pour l’instant. Et oui « Mademoiselle chante le bleues » fait son apparition sur un rythme endiablé. Une introduction qui peut nous laisser songeur jusqu’au dernier moment. Après un va et vient incessant à droite et gauche  de la scène pour contenter tout le monde Patricia s’arrête net de dos lève le bras au son final de la batterie qui annonce les premières mesures de «  Mlle chante… »Et le public continue de plus belle surtout qu’à ce moment et même un petit peu avant on commence à se lever pour participer davantage et se trouver devant la scène.

 

 

Patricia nous apparaît splendide, débordante d’énergie de générosité. Elle se démène comme jamais. Le public est totalement convaincu de sa prestation lorsque l’on peut remarquer les nombreuses mains levées pour applaudir et qui entraîne leur pas de danse improvisé. Le temps de souffler la musique s’arrête les applaudissements  reprennent de plus belle. Pascal tente d’accorder sa guitare ! Patricia fait la grimace… Ah cela ne semble pas lui convenir… Après plusieurs tentatives on semble reconnaître « Toute la musique que j’aime… » Patricia infatigable déborde de dynamisme. Après un déchaînement endiablé, Patricia s’en va dans les coulisses… Les applaudissements n’en finissent pas….

Patricia revient habillée d’un pantalon noir transparent au longue manche ample et noir, accompagné d’une grosse ceinture. L’aigle noir nous transporte dans un monde vaporeux moment d’émotion fort agréable face à son musicien, étant de profil pour nous spectateur ; une vraie complicité s’installe entre Milton et Patricia. On sent l’approche du concert un rappel à nouveau Patricia revient pour chanter «  Je le garde pour toi… » Chanson incontournable figurant dans son nouveau répertoire.

 

 

A la fin du concert, quand les lumières s’allument les commentaires vont bon train et deux personnes qui sont visiblement convaincu de la qualité de ce spectacle expriment leur émotion : « J’en reviens pas quelle énergie, et elle se donne comme cela tous les soirs ?! Chapeau ! »

Quand nous sortons de la salle, les spectateurs rentrent chacun de leur côté, contents d’avoir passer une bonne soirée. Pour les plus accroc des admirateurs inconditionnels tentent d’approcher Patricia à la sortie. Mais je pense que cela est impossible. Deux personnes de l’équipe technique mentionne le nombre de Km a effectuer : 600.Apparement Patricia ne va pas monter dans sa voiture et fera partie du bus qu’occupe ses musiciens pour éviter qu’on l’approche celui-ci s’approche le plus possible de la sortie. On aperçoit Patricia avec un bouquet de fleur sous le bras. Visiblement elle ne descendra pas signer quelques autographes ! On peut les comprendre vu l’heure à laquelle ils vont arriver. Pour ce spectacle, je suis venue seule je ne perds pas une minute et monte dans ma voiture pour Beaune : 1h30 de voyage il est 11h15. Après une quarantaine de kilomètre pour retrouver l’autoroute, me voici au péage ! Et surprise que vois-je le bus « coach… » où est montée Patricia ! Incroyable c’est bien la première fois qu’on prend un petit bout la même route….Je le perds de vue une fois sur l’autoroute…

 

 

 


Publicités
 

 

 


@PKaasOnline

#patriciakaasonline
 

 

 



Facebook :

cliquez sur "J'aime"!
 

 

 

 



Publicités
 

 

 

 

Copyright (c) www.patriciakaas-online.fr. [ Contact mail webmaster : patriciakaas.online@free.fr ]

Il y a actuellement visiteur(s) sur le site Patricia Kaas-Online.    visites depuis le 14 juillet 2003 (date de création du site).

 

  PageRank Actuel  ACCUEIL DU SITE WWW.PATRICIAKAAS-ONLINE.FR

CLIC pour accéder au Site officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Facebook officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Twitter officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au YouTube officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Soundcloud officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder à la Boutique officielle de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Facebook Groupe Patricia Kaas-Online, Les Amis du Site (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Twitter Site Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au YouTube Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Dailymotion Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au SoundCloud Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Forum Entrez dans sa lumière, partenaire du site Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Groupe Facebook PAThological PATriots de Nadia, partenaire du site Patricia Kaas-Online : tchats réguliers et publications sur Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Groupe CHATGroup -Fans de Patricia Kaas- by SimPattyK, partenaire du site Patricia Kaas-Online : rendez-vous tchat chaque jeudi soir à 21h (ouverture d'une nouvelle fenêtre)