Retour à l'accueil du site Patricia Kaas-online.fr <<Accueil du site Patricia Kaas-online.fr
<<RETOUR A LA PAGE TOURNEE SEXE FORT 

 

 


Bookmark and Share


 PATRICIA KAAS AU CIRQUE ROYAL DE BRUXELLES LES 18 & 19.11.2004
 


 

N'hésitez pas à me contacter pour compléter les rubriques de cette page :
- Article publié dans la presse régionale suite à un concert de Patricia Kaas,
- Vos photos et vidéos de concerts du "Kabaret Tour"
- Votre récit d'un concert du "Kabaret Tour" (vos impressions, vos émotions, etc...)

Merci de votre participation! Contact : Article de Presse/Photos/Vidéos & Récit de concert.

 

Les concerts au Cirque Royal de Bruxelles

 

# Présentation

# Les photos de la salle

# La setlist des concerts

# Récits de concerts

Photos des concerts

# Le 19 novembre 2004

 

# Présentation

Les 18 & 19.11.2004, le spectacle "Sexe fort Tour" était enregistré au Cirque Royal de Bruxelles... de nombreux fans de France et de partout ailleurs s'étaient rendus dans la capitale belge à l'occasion de cet événement. Le 19.11.2004, 200 fans ont eu le privilège d'assister au spectacle en tant qu'invités, suite à un concours organisé par le site "L'Univers Kaas" en collaboration avec Richard Walter Productions. Le site officiel de Patricia Kaas a également gracieusement offert 50 places pour le concert du 19.11. Toutes les conditions étaient réunies pour une ambiance chaleureuse et de folie, bientôt immortalisée en CD & DVD...

 

# Les photos de la salle

 

merci à Muriel pour les photos de la salle gracieusement transmises au site Patricia Kaas-Online

 

# La setlist des concerts

 

 

Setlist des concerts du Cirque Royal

d'Allemagne
Ceux qui n'ont rien
l'Abbé Caillou
Une question de temps
Quand Jimmy dit
Où sont les hommes
Peut-être que peut-être
La nuit est mauve
Il me dit que je suis belle
Je voudrais la connaître
Des regrets
Une fille de l'Est

Medley :
Une dernière semaine à New-York
Ma liberté contre la tienne
Entrer dans la lumière
C'est la faute à la vie

On pourrait
Mon mec à moi
Mademoiselle chante le blues
Toute la musique que j'aime
L'aigle noir
Quand on n'a que l'amour
Je le garde pour toi

Herz Eines Kämpfers

 

merci à Muriel pour la setlist transmise au site Patricia Kaas-Online

 

Les fans ont dit...

# Récits de concerts

Patricia Kaas à Bruxelles (Belgique) le 19 novembre 2004.

 

Le récit de Evelyne. Merci de son témoignage!

Elle Kaas tout à coups de rock…

Concert filmé du 19 novembre 2004 au Cirque Royal de Bruxelles :

La première phrase que j’ai dite en sortant du concert de Patricia ? « C’était un vrai concert de rock ! ! ! »

Les guitares à fond, un batteur qui se déchaîne et une puissante voix rauque du début à la fin. Bref, tout ce que j’aime, moi… ! Je dis moi, parce que je me suis sentie un peu seule avec ma passion dans les gradins du Cirque Royal. Les gens autour étaient tous sagement assis, n’applaudissant pas plus que nécessaire !

Heureusement pour l’ambiance du DVD, la folie était au rez-de-chaussée de la salle. Comme j’aurais voulu y descendre ! Même en rappel, sur une corde à nœuds, dans le noir, discrètement…mais je n’avais pas de corde et j’ai dû passer 2 h avec une bande d’empaillés !

Qu’à cela ne tienne, avec une demi heure de retard, brusquement, les lumières se sont éteintes et, pour ne jamais faire comme tout le monde, Patricia a commencé par les aux revoir : « Auf Wiedersehen, Lili Marlène… », ce genre de mot qu’on voudrait ne jamais l’entendre prononcer !

Les chansons se succèdent, toutes réorchestrées dans l’esprit du show. Un seul mot d’ordre : « Rock and blues attitude ». Aaah…toute la musique qu’on aime !

Etonnement, les tenues de Patricia, elles, défilent moins que de coutume. Elle se contente surtout de varier les accessoires : le manteau long et le chapeau lui vont comme un gant, sans compter qu’elle mène le public à la baguette…lumineuse !

En parlant de lumières, un grand bravo au scénographe ! Tous les jeux de couleurs participent grandement à la magie du moment. Sur « Je voudrais la connaître », par exemple, la lumière est rouge sang, les flammes brûlent en arrière-plan. Patricia est assise, abattue mais pleine de rage. Dans cette version géniale, on sent qu’elle voudrait vraiment la connaître…mais pas pour lui sauter au cou ! ! !

Toute cette énergie, cette violence, font partie intégrante du concert, de la première à la dernière note. Quand elle nous le dit, Patricia, qu’elle n’est pas qu’une femme mélancolique ! Elle semble invincible et infatigable ! Elle danse (et toujours mieux, de tournée en tournée), elle saute, elle crie, elle rit, … Mais comment fait-elle pour enchaîner tous les soirs comme ça?

C’est humain, ou peut-être juste féminin, mais je l’envie horriblement ! Et en plus, elle est belle…malheur ! J’en viens à me réjouir que mon petit ami ne soit pas venu avec moi, des fois qu’il aurait eu le coup de foudre ! Jusqu’au moment où Patricia jette son dévolu sur un couple dans la salle et entonne, juste pour eux, parce qu’ils sont amoureux, « Ma liberté contre la tienne ». Snif… Mais où est mon homme ?

Il me semble que tout vient à peine de commencer quand je réalise qu’on applaudit déjà pour le premier rappel. Ah non, pas si vite ! ! ! C’est trop injuste ! Heureusement, Patricia a toujours été généreuse et elle ne nous abandonne pas comme ça. Il me semble qu’elle est revenue 4 fois !

On est bien sages dans la salle et on fait de notre mieux pour lui faire plaisir, espérant ainsi pouvoir prolonger notre bonheur encore et encore et encore…

Alors, gentiment, comme on nous l’a demandé à l’entrée en nous donnant des briquets, on est quelques centaines de personnes à se brûler le pouce, par amour et en silence, pendant les 3-4 minutes de « Quand on n’a que l’amour ». Et je crois qu’on était quelques-uns à avoir les yeux pleins de grosses larmes, non pas à cause du doigt meurtri, mais parce que ça sentait drôlement la fin...

La dernière image de cette soirée inoubliable est pour moi, une Patricia en robe à pans, déployant ses ailes d’aigle noir en contre-jour… Splendide !

Je ne décrirai rien de plus des scènes du spectacle, même si mes souvenirs se bousculent… Je préfère vous laisser fabriquer les vôtres, puis, les surprises, c’est tellement gai !

A la sortie, vous verrez, vous aussi vous sentirez invincibles, infatigables et prêts à tout défier, habités par une espèce de volonté dévastatrice venue de l’est… Puis vous vous surprendrez à fredonner : « On pourrait tout, tout se pourrait… » et vous commencerez alors à comprendre une infime partie de tout ce qu’une artiste peut nous apporter !

Il me reste une seule chose à dire : « Patricia, pour ta prochaine tournée, enregistre à Liège ! L’ambiance est bien plus assurée et promis, je me mettrai au rez-de-chaussée ! ! ! ».

 

 

 

Le récit de Muriel. Merci de son témoignage!

Accompagnée de mes amies nous voilà arrivées Rue des Congrés.

N’ayant pas réservé d’hôtel à l’avance nous ne savions pas si nous allions trouver un hôtel à proximité, mais finalement tout se passe sans encombre, fort heureusement. Le temps de se préparer et de découvrir ce fameux hôtel au rapport qualité prix très avantageux. Nous étions rassurées, doublement par le fait qu’il nous reste à peine 500m à parcourir avant d’arriver à la salle. D’ailleurs de la chambre qui proposait un petit balcon nous pouvions voir les camions de la tournée.

18h30 : Nous allons paisiblement en direction de la salle par l’arrière où nous attendions avec impatience l’ouverture des portes. Pas mal de monde attendait déjà une cinquantaine de personne ! Nos mails imprimés pour justifier notre présence nous voilà sur le point d’entrer. Une personne nous laisser passer deux par deux. Attendant la vérification auprès d’une personne qui visiblement aidée d’une liste contrôlait les noms. A mon tour, vérification : pas de problème… Accompagnée de Michel, connaissance rencontré à Paris lors du Grand Rex je lui avais proposé ma place supplémentaire vue que mon amie qui m’accompagne normalement ne pouvait être des nôtres fort malheureusement ! Le temps de déposer nos vêtements au vestiaire nous voici rentrés dans la salle assez petite, par rapport au grand rex, bien qu’elle contienne 2000 personnes.

Les 50 premières places étaient réservées aux véritables fans ayant gagné les places grâce au concours organisé par l’ « UniversKaas ». Le temps de s’acclimater de l’ambiance de la salle de son décor assez sobre, et faire connaissance d’autres fans… Ce qui est toujours agréable de pouvoir s’identifier ce que ne permet pas vraiment le net, et surtout de discuter d’échanger des points des vus. Au premier rang j’ai pu discuter avec une personne qui apparemment connaissait assez bien Patricia qui était de Belgique et avait déjà de très nombreux concerts à son actif…D’ailleurs elle a eu la gentillesse de me montrer des photos prises lors de ces derniers concerts.

Les applaudissements se font entendre assez rapidement, l’ambiance s’annonce électrique ! Tous les fans des premiers rangs n’hésitent pas à chauffer la salle en tapant des mains. On peut entendre des PATRICIA à tue tête !!! Qui fuse des quatre coins de la pièce. Une holla se forme par la gauche se propageant ainsi sur toute la longueur du rang.

Le noir s’installe, les applaudissements redoublent d’intensité ! Que se passe-t-il !? Tout à coup une silhouette vient se placer au centre de la scène. Les lumières s’allument en même temps que la fameuse introduction de d’Allemagne.

Au répertoire habituel vient s’ajouter L’abbé Caillou, pour moi c’était bien la première fois qu’elle chantait cette chanson sur scène. Heureuse surprise… une autre nous attendait à la fin du spectacle, j’étais loin de me l’imaginer !!! En ce qui concerne l’ambiance, elle était assez particulière dans le sens où au début du show tout ceux qui étaient devant se sont levés dès « Quand Jimmy dit » étant donné la disposition des fauteuils qui collaient pratiquement la scène donc pour nous… nous pouvions à loisir nous lever nous asseoir sans attendre la chanson des regrets : moment crucial où c’est à cet instant que les inconditionnels fans se lèvent pour davantage participer et encourager Patricia dans son effort suprême.

Donc au moment de Quand Jimmy dit nous voilà debout mais bien sûr nous gênions la visibilité des autres spectateurs. A près un rappel à l’ordre par des spectateurs mécontents nous voilà de nouveau assis… Assez souvent se fut le cas nous alternions entre la position debout ou assise qui au bout d’un moment était assez pénible. Mais ne commençons pas à nous plaindre nous étions privilégiés de nous trouver ainsi pendant toute la durée du spectacle…Vient le moment de Mademoiselle chante le blues où pour une fois pour toute nous restions debout jusqu’à la fin du concert. La chanson Où sont les hommes a été rajouté au répertoire car elle avait été supprimée après le Grand Rex…Lors du spectacle à certain moment on a pu voir de nombreuses caméra qui sillonnaient la salle… Certaine figurait sur les côtés de la salle un peu à la manière des caméras qui suivent les coureurs de fonds, glissant sur un rail !…Une autre à l’aide d’un grand bras articulée parcourait la salle de long en large mais se trouvait aussi par moment au fond de la scène pour mieux filmer la scène où se trouvait Patricia de dos. De temps en temps,  elle avait le malheur de frôler les guirlandes suspendues ainsi que les lustres à perles…Autres ces caméras aidées d’un mécanisme assez sophistiqué ; une caméra portable était manipulée par un caméraman qui suivait Patricia à la trace lorsque celle-ci venait à se disperser dans tous les sens répondant ainsi au rythme endiablé que procuraient les applaudissements des nombreux admirateurs venus de France et d’ailleurs.

Les chansons se succèdent pour nous faire parvenir à la fin du spectacle qui arrive toujours très vite trop vite…Et là le miracle se réalisa …L’ambiance d’après Patricia était extraordinaire et pour ne pas partir trop vite nous propose un inédit… Maintenant vous connaissez tous le titre…. Cette chanson est assez rythmé Patricia se donne terriblement lorsqu’elle la chante en Allemand et va même jusqu’à rejoindre le sol… Elle se relève reprenant le refrain tout en levant les bras…pour nous faire participer jusqu’au bout…. La fin du spectacle est arrivé il est temps de rejoindre la sortie. C’est toujours avec un peu de mal que nous rejoignons celle-ci, vu que des vigiles nous demandent de regagner la sortie. Tout en discutant, nous rejoignons la sortie et attendons dans le hall d’entrée où les personnes du merchandising rangent leurs articles. Pendant 1h00 nous avons eu la chance d’entendre à nouveau Patricia qui chantait pour les besoins du Live… D’ailleurs d’après des témoignages, Patricia est sortie très tard la veille. Nous n’espérons pas trop la voir sous peine d’être déçues… Le jeune homme rangeant ses caisses nous demande si nous attendions Patricia. Avec un peu de chance… « Peut-être que peut-être » ? Puis il nous précise qu’elle sort par l’arrière sans attendre nous filons. A peine atteignons nous les grilles où d’autres fans attendaient nous nous sommes immédiatement insérées dans les vingtaines de fans. A peine 3mn d’attente que Patricia arrive et toujours avec gentillesse et disponibilité signe quelques autographes et fait la bise à certain… Merci Patricia pour ces instants de bonheur intense. La soirée s’achève et nous pensons déjà au prochain concert…

 

 

 

Le récit de Olivier Merci de son témoignage!

Patricia Kaas, Bruxelles, le 19 novembre 2004 …

Voilà pas mal de temps que j’attendais cette date ! Motivation de plus, Patricia enregistre son « live » à Bruxelles, chez moi! Après une journée de travail, je me rends directement au Cirque Royal dans le centre-ville. En cherchant une place pour me garer, je remarque, derrière la salle de spectacle, pas mal de camion (plus qu’à l’habitude). De fait, le camion « le voyageur » est présent. C’est dans ce véhicule que se dirigera tout l’enregistrement du « live ».

Quelques personnes patientent déjà dans l’entrée de la salle la billetterie étant encore ouverte. On peut entendre sourdement le son des guitares et de la batterie mais on ne peut pas distinguer la voix de Patricia. Elle répétera certainement un peu plus tard. A 18 heures, la billetterie ferme et nous sommes invités à prendre place à l’extérieur car les grilles vont rester fermées jusqu’à 19 heures.

A 18h30, un ami à moi me rejoint et nous nous rendons à l’entrée réservée aux gagnants du concours organisé par l’ « Univers Kaas » (merci encore à Olivier !). Pour vous le dire franchement, mon pote est plutôt Placebo, Korn ou Rammstein que variété francophone. Il a voulu m’accompagner par simple curiosité. Il ne sera pas déçu … ! A 18h45, les portes s’ouvrent pour les gagnants qui seront placés en priorité dans la salle. Les ouvreuses nous remettent un briquet en nous demandant de l’allumer pour le second rappel, « Quand on a que l’amour ». On s’installe. Cinquième rang, très bonne place.

L’attente commence. A 19 heures, les portes sont ouvertes à tout le monde. Les spectateurs s’installent gentiment. Le décor est semblable à d’habitude si ce n’est quelques objectifs de caméras supplémentaires. Vers 20 heures, le public commence à se manifester par des applaudissements assez timides qui grandissent un peu plus de minute en minute. 20h20, 20h25, 20h30, toujours rien. Le public commence vraiment à s’impatienter.

20h35, les lumières s’éteignent. Le public est chaud ! Des ombres s’avancent sur scène, les musiciens et Patricia. Debout, dos au public, elle entame D’Allemagne. Dès la quatrième chanson, « Quand Jimmy dit », le public est debout. Patricia déclare même : « Oh là, c’est chaud ce soir ! ». Durant la première partie du spectacle, la partie plus calme, le public ne cessera de s’asseoir et se relever ! Dès que Patricia commence à présenter ses musiciens, le public restera debout jusqu’à la fin. Je suis assez étonné de voir mon pote taper des mains de manière énergique. Il est emballé !

Avec « Je le garde pour toi », arrive la fin du spectacle. Enfin, c’est ce que je crois car Patricia nous offre un titre supplémentaire en allemand. Et là, c’est vraiment la fin. Les lumières se rallument, le public se dirige vers la sortie des étoiles plein les yeux … Olivier.

 

 

Photos des concerts

# Le 19 novembre 2004

merci à Geoffrey pour les photos du concert gracieusement transmises au site Patricia Kaas-Online
MERCI DE NE PAS UTILISER CES PHOTOS PERSONNELLES EN VUE DE DIFFUSION SUR LE NET

 

merci à Sébastien pour les photos du concert gracieusement transmises au site Patricia Kaas-Online
MERCI DE NE PAS UTILISER CES PHOTOS PERSONNELLES EN VUE DE DIFFUSION SUR LE NET

 

  

Retour à la page ACTUALITES

Retour à la page ACCUEIL


Publicités
 

 

 


@PKaasOnline

#patriciakaasonline
 

 

 



Facebook :

cliquez sur "J'aime"!
 

 

 

 



Publicités
 

 

 

 

Copyright (c) www.patriciakaas-online.fr. [ Contact mail webmaster : patriciakaas.online@free.fr ]

Il y a actuellement visiteur(s) sur le site Patricia Kaas-Online.    visites depuis le 14 juillet 2003 (date de création du site).

 

  PageRank Actuel  ACCUEIL DU SITE WWW.PATRICIAKAAS-ONLINE.FR

CLIC pour accéder au Site officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Facebook officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Twitter officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au YouTube officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Soundcloud officiel de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder à la Boutique officielle de Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Facebook Groupe Patricia Kaas-Online, Les Amis du Site (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Twitter Site Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au YouTube Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Dailymotion Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au SoundCloud Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Forum Entrez dans sa lumière, partenaire du site Patricia Kaas-Online (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Groupe Facebook PAThological PATriots de Nadia, partenaire du site Patricia Kaas-Online : tchats réguliers et publications sur Patricia Kaas (ouverture d'une nouvelle fenêtre) CLIC pour accéder au Groupe CHATGroup -Fans de Patricia Kaas- by SimPattyK, partenaire du site Patricia Kaas-Online : rendez-vous tchat chaque jeudi soir à 21h (ouverture d'une nouvelle fenêtre)